Impôts: Environ 2.000 comptes fiscaux piratés au début de l’été

Des hackeurs ont piraté fin juin environ 2.000 comptes fiscaux de contribuables pour modifier leurs déclarations d’impôts, mais ces intrusions ont été rapidement bloquées et n’ont pas eu de conséquences, a déclaré mardi la Direction générale des finances publiques (DGFiP).
Selon le Canard enchaîné à paraître mercredi, qui révèle cette cyberattaque, les pirates ont le plus souvent ajouté des crédits et réductions d’ impôts aux déclarations de leurs victimes, et remplacé leurs coordonnées bancaires par d’autres, entièrement fictives. Il ne s’agissait pas d’une volonté de se faire de l’argent car « chez nous il n’y a rien à voler », a expliqué un agent de la DGFiP.

“Victime collatérale”

Mais la direction des impôts est une « victime collatérale » du piratage de boîtes mail mal protégées par des mots de passe trop simples, et dont les hackers avaient pris le contrôle, selon cette source.

En effet, le contribuable ayant perdu son identifiant fiscal à 13 chiffres peut se le faire renvoyer par mail, permettant l’intrusion. La DGFiP avait constaté « une vague inhabituelle de renouvellement de mots de passe de plusieurs espaces particuliers sur impots.gouv.fr », selon un communiqué de Bercy.